Le BesAC au mental !

le 13/12/2017 - lu 731 fois

A Besançon, BesAC bat Le Cannet – Côte d’Azur 71-67 Les quarts-temps : 13-21, 17-13, 20-13, 21-20

Nationale 2 – Douzième journée
 
Le BesAC au mental !
 
A Besançon, BesAC bat Le Cannet – Côte d’Azur 71-67
Les quarts-temps : 13-21, 17-13, 20-13, 21-20
 
Il restait une poignée de secondes à jouer. 55 au total. Tout pouvait alors basculer d’un côté comme d’un autre. Jusque-là, Le Cannet avait mené la vie dure au BesAC, surfant sur un faux rythme qui a savamment freiné l’élan local et sur une adresse parfois insolente, sortie des mains de joueurs de grande classe.
 
Le score ? 66-67. Le BesAC allait-il céder pour la première fois cette saison devant son public ? Le chrono n’avait pas encore délivré de verdict. Et puis, il y eut deux lancers offerts à Stankovic qui les réussissait plein pot, produisant une bien maigre avance (68-67). Et c’est le même Stankovic, jamais prêt à rien lâcher, qui balançait, sans trembler, un missile à 3 points. Lui qui avait été à la peine dans cet exercice tout au long du match, faisait mouche pleine cible. La classe !
 
C’était la libération pour lui, ses coéquipiers, ses coaches et toute une salle qui avaient doutés. Le BesAC restait ainsi  invaincu dans sa salle, en alignant sa 10e victoire, la 7e consécutive, ce qui lui vaut de rester installé sur la seconde marche du podium.
Mais que ce fut dur, pénible !
 
Il faut reconnaitre qu’en face, cette équipe azuréenne donnée parmi les favorites avant le début de saison, a de l’allure avec quelques joueurs qui ont excellé au meilleur niveau français et qui ont gardé l’intelligence de jeu et des coups de patte qui ont longtemps fait courir le BesAC après le score. Du début jusqu’au milieu du 3e quart-temps, moment où le BesAC est revenu et a débuté un mano a mano finalement vainqueur.
Le Cannet a même mené de 12 points avant la mi-temps (22-34) avant d’encaisser un 8-0 qui redonnait vie au BesAC  à la mi-temps (30-34).
Plus d’une équipe aurait cédé face au Cannet samedi soir. Pas le BesAC qui, même en grande difficulté, trouve toujours les ressources mentales pour s’en sortir.
Pourtant rien n’a totalement bien fonctionné. Notamment le rythme du BesAC qui d’ordinaire fait sa force, mais qui a été tactiquement  muselé notamment lors des 20 premières minutes. Et puis, face à l’adresse adverse, le BesAC ne trouvait pas la réponse. Derrière l’arc, les Bisontins se sont montré samedi en faillite avec un pauvre 6/38 de réussite (16 %).
 
Mais rien qui aie fait renoncer la troupe de Nicolas Faure. Ikuesan, Vorotnikovas, Guerrier ont largement participé à l’espoir bisontin et bien sûr Stankovic qui a apporté le plus de fin de match. Sans compter les coups d’accélérateur de Martin qui, à plusieurs reprises, a su mettre le feu au coeur de la défense des Méditerranéens.
 
Anthony Christophe, l’ancien pro bisontin qui a remporté, sous les couleurs bisontines de l’époque, un titre de champion de Pro B à Bercy, regrettait  : “ On aurait dû insister en fin de première mi-temps. Au lieu de cela, on se relâche. Dommage “.
Il reconnaissait toutefois : “ Cette équipe du BesAC a aussi du talent et du coeur. Bien joué pour elle ! “.
Avant de lâcher : “ J’ai aimé Besançon et j’aime encore Besançon où j’ai gardé des amis. Et Besançon mérite une grande équipe de basket “.
 
A noter que le BesAC disputera son dernier match de l’année 2017, samedi prochain et ce sera à Lyon SO qui vient d’étriller l’AL Lons (114-51). 
 
Allez BesAC !
 
Les marqueurs
BesAC : Ikuesan 22 (3 X 3 pts), Stankovic 14 (2 X 3 pts), Guerrier 12, Vorotnikovas 9, John 4, puis Martin 9 (1 X 3 pts), Régnier 1.
Le Cannet : Bennett 18 (5 X 3 pts), Grant 13 (3 X 3 pts), Christophe 11 (1 X 3 pts), Zianveni 5, Ricard 4, puisRos 9 (1 X 3 pts), Scott 4, Hejoaka 3, Galas.
 
Les résultats de la 12e journée
BesAC – Le Cannet : 71-67
Le Puy – Feurs :78-87
Pont de Cheruy – Ouest Lyon :69-46
Sapela 13 – Montbrison : 88-67
Beaujolais – Prissé-Macon : 96-91
Golfe Juan – SMLUC Marseille ; 85-84
Lyon SO – AL Lons : 114-51
 

réalisé par les infos du sport