Fin de série pour le BesAC

le 18/12/2017 - lu 322 fois

A Lyon-Sainte-Foy, Lyon SO bat BesAC 77-61 Les quarts-temps : 23-19, 18-15, 9-12, 27-15.

Nationale 2 – Treizième journée
 
Fin de série pour le BesAC 
 
A Lyon-Sainte-Foy, Lyon SO bat BesAC 77-61
Les quarts-temps : 23-19, 18-15, 9-12, 27-15.
 
Toute série a une fin. Le BesAC, s’il le savait, l’a appris à ses dépens, samedi soir dans la salle de Lyon SO, face à une équipe rhodanienne qui a montré qu’elle n’est pas à sa place dans le ventre mou du championnat.
Très équilibrée, très homogène, fournie en éléments de qualité, capable de défendre très fort et d’attaquer avec brio, Lyon SO avait, de plus, cette motivation aiguisée de bien terminer les matches aller, pour espérer pouvoir encore jouer un rôle dans la deuxième partie du championnat.
Et dans ce contexte, on n’a pas vu une équipe bisontine aussi solide, ni dans son basket, ni dans son mental, que ce qu’elle avait montré depuis sept matches transformés en autant de victoires, dont certaines retentissantes.
A ce jeu, le BesAC aurait, malgré tout, pu rapporter la mise. En effet, jusqu’à 5 minutes de la fin, tout était encore possible (54-54). A condition de jouer, durant le money time, une autre partition que celle interprétée jusque-là. De celles qui avaient permis aux coéquipiers de Gerald Guerrier de dominer 10 des 12 derniers adversaires. 
Mais voilà, la lumière a d’un coup incroyablement inondé Lyon SO et pas le BesAC.  La formation lyonnaise soudainement touchée par la grâce, s’offrait la bagatelle de six paniers majorés. Vous avez bien lu ! Trois de Hacquet et trois de Kazonas. Comme le BesAC n’avait pas de réponse de même niveau à opposer, l’affaire était pliée : 77-61.
Le BesAC, sans doute un peu émoussé par une campagne qu’il mène à sept joueurs depuis septembre, terminait donc les matches aller par une défaite.
Il faut avouer à la lecture des statistiques que Besançon a péché dans de multiples domaines. Individuellement certes, mais collectivement aussi avec 24 balles perdues (contre 10 pour Lyon), un pauvre 18 % de réussite à 3 points ( 3/17 contre 12/28à 43 % pour Lyon), avec en face une défense agressive qui a permis à Lyon de s’offrir 14 interceptions.
Les meilleurs marqueurs bisontins que sont Stankovic et Ikuesan on été laissés à 13 et 3 points. Seul Henrikas Vorotnikovas, dans le scoring, a bien tiré son épingle du jeu (22 points).
Mais pas question de tout jeter aux orties. C’est bien ce traduisait en fin de matche Nicolas Faure : “ On a été dominé par une équipe qui a du volume de jeu et des individualités fortes à chaque poste. De notre côté, il a manqué un petit peu de tout partout avant la tempête de fin de match. Mais savourons encore le parcours réalisé lors des matches aller. On a gagné 10 matches sur 13 avec un effectif très réduit. Au club, avant le début de saison, je pense que chacun aurait signé pour un tel total “.
 
Et puis la soirée n’a pas été totalement noire. Car dans les autres matches, Feurs a battu d’un petit point Pont-de-Cheruy et Montbrison s’est défait de Beaujolais d’un point aussi et dans le buzzer.
Tant et si bien que le BesAC termine l’année 2017, certes en seconde position du championnat, mais le contexte général fait qu’il garde 2 points d’avance sur le trio de ses poursuivants de la 3e position. Tout reste ouvert.
2017 est terminé, vivement 2018 !
Allez BesAC !
 
Le  marqueurs
Lyon SO : Haquet 15 (3 X 4 à  pts), Foiucault 13 (2/7 à 3 pts), Kazonas 12 ( 4/7 à 3 pts), Meité 5 (1 X 3 àç 3 pts), Pegon, puis Hild 19 (2/33 à 3 pts), Domenech 7 , Coulibaly 6, Natz. 
BesAC : Vorotnikovas 22, Guerrier 16 (1/2 à 3 pts), Stankovic 13 ( 2 X 9 à 3 pts), John 5, Ikuesan 3, puis Régnier 2, Martin. ,
 
Les résultats de la 13e journée
Lyon SO – BesAC : 77-61
Feurs – Pont de Cheruy : 69-68
Montbrison – Beaujolais : 81-80
Ouest Lyon –Sapela 13 : 77-68
Le Cannet – Le Puy : 83-71
AL Lons – Golfe Juan : 75-63
SMUC MARseiulle – Prissé-Macon : 86-78
 
Le classement à mi-championnat

réalisé par les infos du sport