Quel morceau de bravoure !

le 11/02/2018 - lu 835 fois

A Quincié, BesaAC bat Beaujolais Basket 88-87 Les quarts-temps : 29-33, 13-22, 23-10, 23-22

Nationale 2 – Dix-septième journée
 
Quel morceau de bravoure !
 
A Quincié, BesaAC bat Beaujolais Basket 88-87
Les quarts-temps : 29-33, 13-22, 23-10, 23-22
 
C’est un véritable combat qu’a remporté, samedi soir, le BesAC dans la salle surchauffée de Beaujolais Basket, remplie comme un oeuf, ambiance rehaussée par la présence d’une cohorte d’une trentaine de supporters bisontins qui n’ont pas ménagé leur peine et qui sont passés par toutes couleurs de l’arc-en-ciel, avant d’exploser de joie.
 
Le BesAC a donc remporté sa 14e victoire de la saison, éliminant probablement définitivement un rival pour l’accession  en N1. Mais quel match, quelle lutte de tous les instants, quelle intensité, quel suspense aussi. Tout y était pour faire de ces 40 minutes un morceau de bravoure qui comptera dans l’histoire de cette saison.
 
Pourtant, tout était mal parti pour Guerrier et ses coéquipiers. Nettement dominés pendant toute le première mi-temps par une équipe rhodanienne, qui plus est en grande adresse, le BesAC s’est retrouvé mené de 13 longueurs à la mi-temps et même de 15 aussitôt après la reprise. La meilleure défense du championnat avait déja alors encaissé 57 points en 20 minutes. A peine croyable...
Heureusement, Ikuesan, avec 4 tirs primés, avait notamment permis au BesAC de ne pas se faire trop distancer.
 
Remonté comme un coucou suisse, lui qui, de plus, avait subi une faute technique après avoir eu maille à partir avec le responsable de salle finalement exclu par la paire arbitrale, Nicolas Faure allait remettre les pendules à l’heure pendant la pause. Et c’est une toute autre équipe bisontine qui avait repris les débats.
 
Plus agressif en défense, plus dans l’intensité des deux côtés du terrain, le BesAC qui jouait sans meneur, inversait progressivement la vapeur, derrière un grand Stankovic, un Vorotnikovas toujours aussi solide dans la peinture, un Guerrier qui a éteint Nelaton et un Dahbi qui apportait beaucoup en défense.
Résultat des courses, au terme du 3e quart-temps, le BesAC était revenu à égalité : 65-65. Pour le grand bonheur de ses supporters qui, derrière leurs drapeaux, n’avaient cessé de donner de la voix.
 
La suite, avec John revenu aux affaires, allait être un vrai mano a mano, un bras de fer, une épreuve de force. On sentait cependant le BesAC sensiblement plus costaud. La preuve, grâce à Vortotnikovas,  Stankovic bien sûr et Dahbi qui trouvait la cible du bord de la ligne de touche, les joueurs de Nicolas Faure s’offraient un break : 84-76. 
 
Mais du côté de Beaujolais, on ne lâchait rien et Yaici (1) et Tshefu (2) trouvaient la cible de très loin. Heureusement, Ikuesan réussissait lui son 5e panier majoré de la soirée et Stankovic transformait à 16 secondes du coup de sifflet final, un de ses deux lancers. Suffisant pour remporter ce match d’une toute petite unité (88-87).
 
Une victoire qui a vu les joueurs bisontins danser dans le rond central avant d’aller s’unir à leurs supporters. dans un grand moment de bonheur partagé.
Cette victoire permet, à 9 matches de la fin de saison régulière, de repousser Beaujolais à 4 points. Mais aussi Lyon SO battu à Golfe Juan. Seul Montbrison reste à 3 points du BesAC et de sa 2e place au classement général.
Prochaine étape : samedi 17 février (20h) aux Montboucons, contre Golfe Juan récemment battu par Guerrier et les siens en Coupe de France. Un match qu’il faudra encore particulièrement soigner pour ne rien compromettre.
 
Allez BesAC !
 
Les marqueurs
Beaujolais :  Tshefu 17 ( 3 X 3 pts), Lopez 10, Virbalas 9, Nelaton 9 (2 X 3 pts), Bagou 6, puis YaIci 18 (4 X 3 pts), Garguer 14, Coste 5, Diatta.
 BesAC : Stankovic 25 (2 X 3 pts), Ikuesan 16 (5 X 3 pts), Vorotnikovas 18, Guerrier 8, John 6, puis Dahbi 13 (1 X 3 pts), Martin 2, Régnier. 
 
Les résultats de la 17e journée
Beaujolais Basket – BesAC : 87-88
Sapela 13 – Le Puy :67-70
Prissé-Macon  - Montbrison : 62-70
SMUC Marseille – Ouest Lyon :  89-84
AL Lons – Feurs : 58-95
Pont de Cheruy – Le Cannet : 80-68
Golfe Juan – Lyon SO : 69-63
 

réalisé par les infos du sport