Le BesAC pas favori, mais...

le 10/05/2018 - lu 426 fois

A Besançon, BesAC – La Rochelle Samedi 12 mai, à 20h30, au gymnase des Montboucons-Temis

Quoi qu'il arrive ce samedi soir 12 mai, ce sera bel et bien le dernier match à domicile de cette superbe saison 2017-2018 qui a donc vu le BesAC gagner son ticket d'accession en Nationale 1. Une saison qui a marqué les esprits sur l'échiquier du sport bisontin e, pourquoi ne pas l'affirmer, sur l'échiquier du basket national.
Restent donc à disputer les play-off de cette N2 qui distribueront à leur terme, le dimanche 27 mai prochain, le titre tout honorifique de champion de France de la division.
Il y a quelques semaines encore, le BesAC croyait pouvoir se mêler à la lutte pour cette couronne.
Mais depuis, nombre de blessures sont venues perturber la bonne carburation de l'équipe bisontine.
Ce fut d'abord Stankovic, le meilleur marqueur du BesAC et meilleur marqueur de N2 toutes poules confondues, qui a lâché prise. Une hernie discale et ce qui va avec lui imposent le repos.
Puis Ikuesan s'est meurtri la main droite lors du match au Cannet et ne parvient pas à récupérer. De plus, Dahbi s'est donné une entorse à une cheville samedi dernier. Et enfin pour parachever le tableau, Vorotnikovas a été mis au repos toute la semaine pour ménager un genou droit très douloureux.
Résultat des courses, vu le taux de remplissage de l'infirmerie, le BesAC a perdu ses deux derniers matches de championnat, même si le dernier contre Lyon SO, une toute autre issue était envisageable sans un arbitrage défaillant, alors que Gerald Guerrier et ses coéquipiers, pourtant peu nombreux, ont été héroïques et ont bien failli, après deux prolongations, terminer leur parcours invaincus à domicile. Mais un sifflet qui aurait pu siffler à deux reprises et à des moments clés et capitaux du match n'a pas sifflé... La dure loi du sport, sachant que l'arbitrage en fait partie
Ce samedi soir, c'est donc dans des conditions d'effectif une nouvelle fois difficiles que le BesAC va aborder le quart de finale aller des play-off face à La Rochelle, un groupe très solide et performant qui a terminé premier de la poule B , avec le même nombre de victoires et de défaites que son adversaire comtois.
Mais Joseph Kalambani qui remplacera comme coach du BesAC, Nicolas Faure retenu par des obligations, ne saura qu'au dernier moment quelle équipe il sera en mesure d'aligner, en étant d'ores et déjà certain que ce sera une équipe affaiblie, à coup sûr sans Stankovic et sans Ikuesan, comme la semaine dernière.
Certes, la Rochelle, sûr de son accession depuis un bon moment déjà, vient de perdre deux de ses trois derniers matches de phase régulière. Malgré tout, les conditions dans lesquelles le BesAC va aborder ce match ne le place pas en favori et il faudra encore des trésors d'énergie et des combinaisons tactiques multiples, pour espérer résister au mieux, voire gagner ce quart de finale aller des play-offs. On le sait, cette saison, le BesA C a été capable de miracles. Alors...

réalisé par les infos du sport