Senior A - Nationale 1 - Le BesAC met le cap au Nord

le 02/11/2018 - lu 255 fois

Nationale 1 – Match 9

Crédit photo : Pascal groshany - Webed
A Orchies, BC Orchies – BesAC
Samedi 30 novembre à 20 heures, Davo Palève Arena
 
Le BesAC va découvrir ce samedi soir, à Orchies, sans nul doute la plus belle salle de cette poule de Nationale 1 : la Davo Palève Arena. Une salle inaugurée en janvier 2013, qui a couté la bagatelle de 12,7 millions d’euros et affiche une capacité de 5000 places. Assurément, Besançon se déplace dans un véritable fief du basket français, avec un club pratiquement centenaire qui, il y a peu encore, évoluait en Pro B, après avoir été champion de France de N1 en 2013.
Pour autant, même dans son écrin, le BC Orchies n’a pas coulé que des jours tranquilles au cours des derniers mois, puisque la qualification du BCO  pour la N1, n’est intervenue que le 17 aout dernier, à la suite d’un long processus et d’une décision finale du CNOSF. Sans compter que, comme le BesAC, deux joueurs n’étaient pas qualifiés par la CCG pour l’ouverture de la saison et ne l’ont été que récemment, au même titre que du côté bisontin pour Dos Santos et Tall.
Voilà donc pour le contexte général...
On s’en souvient, le BC Orchies avait commencé ce championnat de N1 2018-2019 sur les chapeaux de roue, en alignant 5 victoires d’affilée. Une superbe série stoppée par Saint-Vallier, avec ensuite deux nouvelles défaites enregistrés contre Get Vosges (90-71) et de peu, mardi dernier au Palève, contre Souffelweyersheim (61-69).
Tant et si bien qu’après huit étapes, Orchies compte le même bilan que le BesAC, à savoir 5 victoires pour 3 défaites.
Mais sur ces trois défaites, deux ont été enregistrées deux fois de suite à domicile. Ce qui promet aux joueurs de Nicolas Faure une réception qui risque de s’avérer chaude, tant la formation nordiste entend renouer avec la victoire devant ses supporters.
Pour cela, elle comptera énormément sur son binôme intérieur constitué du Jamaïcain Alliman et du Lituanien Stanilius, mais aussi sur son meneur de jeu Verbeke et son shooteur Cretaux.
Côté bisontin, pas question de se laisser impressionner. Assurément, après sa très belle victoire aux dépens de Boulogne/mer, le BesAC ne se déplacera pas en victime expiatoire, mais entend bien jouer ses chances à fond.
Et ce match, Nicolas Faure l’a bien préparé. Pour preuve, il n’y a d’ailleurs pas eu de jour férié de Toussaint pour Gérald Guerrier et ses coéquipiers qui ont bénéficié de deux séances de travail jeudi et une dernière, vendredi matin, avant de mettre le cap sur le Nord.
Au sein de l’équipe, l’ambiance est au beau. Le succès contre Boulogne a remis une bonne dose de confiance à chacun et à tous. Les leaders Uzas, Vorotnikovas, Dos Santos, Guerrier ont montré qu’ils sont là et bien là. Tout comme Mukuna auteur d’un top match mardi dernier avec un 100 % aux tirs et un 100 % aux lancers, pour un total de 24 points. On a vu aussi la montée en régime d’Ikuesan qui, défensivement, a rendu une très belle copie aussi contre Boulogne. Sans compter que Maraux est capable de planter des banderilles et Martin de hausser le rythme
Si le BesAC peut s’inscrire, samedi soir, dans la continuité sur la même dynamique que mardi dernier, alors y aura-t-il quelque chose à jouer à Orchies...
 
Allez BesAC !
 
L’équipe du BesAC : Maraux, Martin, Guerrier, Ikuesan Uzas, Dos Santos, Tall, Vorotnikovas, Mukuna. Coach : Nicolas Faure. Coach adjoint :Joseph Kalambani.
 
Les matches de la journée 9 et le classement
http://resultats.ffbb.com/championnat/b5e6211e9aad.html?r=200000002759341&d=200000002823081&p=9

 
Prochain match du BesAC à domicile :
Samedi 10 novembre contre Get Voges

à 20 heures, gymnase des Montboucons

réalisé par les infos du sport