Senior A - Nationale 1 - BesAC : il faut y croire !

le 31/01/2019 - lu 544 fois

Nationale 1 – Match 22

A Besançon, BesAC – Orchies
Samedi 2 février, à 20h, gymnase des Montboucons-Temis
 
Six matches que le BesAC n’a pas gagné ! Six défaites consécutives ! Une vraie série noire...
Ce qui, pour cette première saison en N1, paraissait être un long fleuve tranquille avec un compteur victoires-défaites longtemps positif, est devenu depuis fin décembre beaucoup plus tumultueux.
En effet, alors qu’on croyait le BesAC promis à un maintien facile, voici donc que les choses se sont singulièrement compliquées.
Deux raisons à cela : un calendrier qui jusqu’à la fin de la saison régulière n’a rien de simple et des blessures successives qui sont venues singulièrement affaiblir le collectif.
Le dernier et lourd revers subi mardi soir à Boulogne (96-56) n’a rien de rassurant et le BesAC a ainsi vu, en peu de temps, son avance sur les concurrents au maintien fondre comme neige au soleil.
A cinq matches de la fin de la saison régulière, le BesAC ne possède plus que 2 victoires d’avance sur le premier relégable. C’est beaucoup et peu à la fois. L’incertitude règne donc encore...
Idéalement, l’équipe de Nicolas Faure a encore au moins besoin d’une victoire, pour pérenniser son bail avec la N1 et ne pas risquer d’être happé par la poule de relégation où tout deviendrait hyper dangereux. La solution est donc d’éviter les 4 dernières places et surtout de ne pas laisser le doute totalement s’installer.
Ce samedi soir, une nouvelle fois, rien ne sera donné avec la réception d’Orchies, 3e au classement et dont l’ambition affichée est ni plus ni moins que d’accéder à la Pro B.
Si l’on se réfère au match de mardi à Boulogne, on peut craindre le pire. Raison pour laquelle on préfère, et de loin, prendre en référence le match livré contre Souffelweyersheim samedi dernier, la qualité du jeu fourni et l’état d’esprit manifesté. Avec un zeste de réussite en plus, le BesAC aurait même pu faire tomber le leader. On se dit dès lors que si le BesAC est capable de reproduire la même prestation, tout devient possible contre Orchies. Et c’est à cette idée qu’on veut s’accrocher et à rien d’autre. Il faut y croire !
Depuis le retour de Boulogne, Nicolas Faure n’aura eu que très peu de temps pour remotiver sa troupe et mettre en place les stratégies adaptées à l’adversaire. Mais c’est aussi le cas pour Orchies qui mardi soir jouait à Souffeweyersheim où l’équipe nordiste a perdu (84-70) et qui va donc devoir revenir dans l’Est pour affronter le BesAC.
Du côté de l’effectif bisontin, on le sait Dos Santos mis à l’arrêt pour un mois, sera encore absent. Pour sa part le pivot Vorotnikovas qui a du écourter sa participation au match à Boulogne à cause d’une douleur à un genou, a été mis au repos et soigné dès mercredi, avec l’espoir qu’il pourra tenir sa place. Quant à Guerrier, après une grosse entorse d’une cheville, il ne sera pas encore à 100 %.
Il faudra donc faire front avec tous ces paramètres pris en compte et garder la foi avec un mental et un état d’esprit qu’il sera nécessaire de décupler.
Et puis, vous public, supporters, vous aurez un rôle majeur à jouer aussi. Jouez le pleinement !
 
Allez BesAC !
 
Chiffres
Attaques
BesAC : 74,1 pts. Orchies : 81 pts
défenses
BesAC : 81,7 pts. Orchies : 77,2 pts.
 
Prochain match à domicile :
le samedi 16 février contre St-Quentin

réalisé par les infos du sport