Senior A - Nationale 1 - BesAC : il faudra encore attendre

le 09/02/2019 - lu 570 fois

Nationale 1

A Epinal, Get Vosges bat BesAC 76-69
Les quarts-temps : 21-27, 13-17, 18-15, 24-10


Les marqueurs
Get Vosges : Sidibé 23 (4 X 3 pts), Piodorovas 14 (2 X 3 pts), Williams 12, Gigant 10, Boundy 7 (1 X 3 pts), Pfister 4, Balavera 3 (1 X 3 pts), Toneguzzo 2, Michineau 1, Le Douarn.
BesAC : Mukuna 16, Uzas 17 (3 X 3 pts), Ikuesan 15 (2 X 3 pts), Voirotnikovas 11, Maraux 5 (1 X 3 pts), Martin 2, Tall.

Il faudra donc encore attendre... Si, avec 10 victoires, la tendance est plutôt statistiquement favorable, le maintien du BesAC en Nationale 1 n’est pas encore mathématiquement acquis.
En effet, la troupe de Nicolas Faure a échoué dans sa mission dans les Vosges. Oh, de peu, mais elle a échoué.
Pourtant, devant une cohorte de supporters très activistes, le BesAC a longtemps donné l’impression de pouvoir décrocher cette fameuse onzième victoire qui aurait permis de mieux respirer jusqu’à la fin de la saison régulière.
Mais, bien regroupé autour de sa “tour” Mukuna, encore dominateur vendredi soir et après avoir maitrisé collectivement la formation spinalienne pendant les trois quarts de ce match, le BesAC a fini par lâcher prise.
Un BesAC qui menait de dix longueurs à la pause (34-44), puis encore au terme du 3e quart-temps (52-59).
Jusqu’à ce que Get Vosges qui jouait vraiment ce match à la vie, à la mort, lâche les chevaux comme des morts de faim, monte en intensité et surtout en agressivité, parfois hors limites, à l’image de l’ancien bisontin Boundy, sous l’oeil beaucoup trop bienveillant du duo arbitral.
Comme dans le même temps, la formation locale avait retrouvé de l’adresse à mi-distance à l’exemple de Sidibé, Get Vosges revenait d’abord à hauteur du BesAC, avant de grappiller les points de la victoire, avec notamment un 6/6 aux lancers, le plus souvent généreusement accordés, notamment sur des fautes offensives bisontines très discutables.
Cette différence qui allait ouvrir la voie de la victoire aux Vosgiens, s’est faite vraiment dans le money-time. Un moment où le collectif bisontin était d’abord déshabillé de Mukuna à 3 minutes de la fin pour cinq fautes, puis de Ikuesan. Quand on connait le peu de rotations possibles actuellement côté bisontin, notamment dans la peinture, on comprend mieux que ces exclusions pour 5 fautes aient été très préjudiciables.
Mais le résultat est là et bien là ! Et le BesAC devra encore attendre pour être certain de son maintien.
Peut-être, que par le jeu des victoires et des défaites de ses concurrents directs, les dix victoires acquises à son compteur pourront suffire...
Il reste trois matches au programme de cette saison régulière et il serait bon d’assurer le coup, de signer une 11e victoire et de garder ainsi son destin entre ses mains.
Or le menu proposé au BesAC n’a rien de simple. Avec la réception du leader Saint-Quentin ce prochain samedi 16 février, puis les deux déplacements à Charleville qui lutte aussi pour son maintien et à Sorgues.
Côté bisontin, à ce maintien,en N1, on y croit encore dur comme fer. Et le BesAC attend samedi toutes et tous ses supporters aux Montboucons pour l’aider à créer l’exploit et battre le leader saint-quentinois.
Allez BesAC !

Les résultats et le classement
http://resultats.ffbb.com/championnat/b5e6211e9aad.html?r=200000002759341&d=200000002823081&p=23

réalisé par les infos du sport