Senior A - Nationale 1 - Le BesAC officiellement maintenu en N1

le 03/03/2019 - lu 479 fois

C’est la bonne, la très bonne, l’excellente nouvelle de ce week-end et même de la saison toute entière.
Pour sa “première” historique en Nationale 1, le BesAC a décroché son ticket de maintien au troisième niveau français et premier niveau professionnel !
Avec un compteur à 10 victoires, essentiellement dues à une première partie de saison de grande qualité, le BesAC a donc signé un nouveau bail avec la Nationale 1 et va ainsi être intégré à la poule médiane des play-offs. Oubliées les affres de la poule de relégation. A une journée de la fin de la saison régulière, et avant donc le match à Sorgues du samedi 9 mars, le BesAC est assuré de vivre une seconde saison consécutive en Nationale 1.
Un grand bravo à l’ensemble des joueurs qui, depuis septembre, ont été impliqués dans cette grande aventure, bravo aussi aux coaches Nicolas Faure en tête, bravo aux dirigeants, aux bénévoles et bien évidemment aux partenaires sans qui rien ne serait possible.
Pourtant vendredi soir, après la très courte défaite bisontine à Charleville (77-74), on se posait des questions quant à l’avenir sportif du BesAC en N1, même s’il aurait fallu un tremblement de terre pour que la pérennité du club à ce niveau ne soit pas à terme validée.
Mais voilà, les résultats du samedi soir, et très précisément la victoire de Feurs aux dépens de Kaysersberg, ont redonné un franc sourire à tout le camp et à tout l’environnement du BesAC. Cette fois, c’est fait et bien fait : le BesAC pourra s’aligner une nouvelle fois en N1 pour la saison 2019-2020.
Bien évidemment, dans ce contexte favorable, le revers subi à Charleville n’est plus qu’une simple anecdote.
On retiendra malgré tout que la toute petite troupe bisontine s’est montrée héroïque et n’a cédé qu’en toute fin de match...
Toute petite troupe ? Pensez que Rokas Uzas, le meilleur marqueur de l’équipe et de la division est parti et n’a pas encore été remplacé, que l’infirmerie affichait complet avec Nicolas Dos Santos, Valentin Mukuna, Olushina Ikuesan, Mansour Tall,. Fermez le ban !
Ne restaient valides et aptes à la compétition que les deux meneurs Eliot Maraux et Cjément maraux, le capitaine Gérald Guerrier, le pivot lituanien Henrikas Vorotnikovas, Maxime Chupin arrivé en début de semaine pour suppléer l‘absence de Valentin Mukuna et le très jeune Mathis Jacques.
Et bien, dans cette configuration peau de chagrin, le BesAC a réussi à créer les pires problèmes à l’Etoile de Charleville qui jouait aussi son maintien, et n’a finalement perdu que de trois petits points (77-74). Chapeau messieurs !
Cette rencontre a néanmoins permis de constater que le BesAC ne s’est pas trompé en faisant confiance pour le remplacement de Valentin Mukuna, à Maxime Chupin, vrai joueur patenté de N1 et qui a donne satisfaction dans un contexte difficile et ce, dès sa première sortie sous le maillot bisontin.
Reste donc encore un match de saison régulière, samedi prochain à Sorgues. Nul doute que le BesAC mettra un point d’honneur à terminer cette première parie du championnat par une victoire. Juste pour le panache !
 
Allez BesAC !
 
Les marqueurs bisontins à Charleville : Vorotnikovas 19, Chupin 17 (5 X 3 pts), Maraux 16 (3 X 5 pts), Martin 13 (3 X 3 pts),  Guerrier 7 (1 X 3 pts), Jacques 2.
 
Les résultats et le classement
http://resultats.ffbb.com/championnat/b5e6211e9aad.html?r=200000002759341&d=200000002823081&p=25

 

réalisé par les infos du sport