Senior A - Nationale 1 - Phase 2 : la longue galère du BesAC

le 05/05/2019 - lu 549 fois

Crédit photo : Pauline Glatigny-Photoféeries

A Besançon Toulouse BC bat BesAC 105-70
Les quarts-temps : 32-32, 32-13, 11-16, 30-9
Les marqueurs
BesAC : Tall 10(1 X 3 pts), Guerrier 15 (2 X 3 pts), Maraux 6, Tavakalyan 19 (3 X 3 pts), Dos Santos 15 (3 X 3 pts), puis Martin 3 (1 X 3 pts), Jacques 2.
Toulouse BC : Loubaki 10 (2 X 3 pts), Vernon 16 (1 X 3 pts), Colimon 16 (4 X 3 pts), Joseph 17, Pothion 20 (1 X 3 pts), puis Delis Mayeta 10, Ait Alia 10, Gomis 6, Mondesir 2, Mayeta.

C’est un crève-coeur récurrent. Voir tous ces joueurs sur le banc, blessés longue durée et savoir qu’ils ne pourront entrer en jeu...
Pensez, quelle terrible image, Vorotnikovas, Mukuna, Ikuesan, Chupin spectateurs et non acteurs et cela depuis de si nombreuses, de trop nombreuse semaines !
Le BesAC encore samedi soir pour la “ der “ de la saison à domicile, était ainsi de nouveau diminué, amoindri, déstructuré et en version cavalerie légère.
Alors, sans doute un peu naïvement, on espérait que la toute petite troupe des valides pourrait rééditer la performance établie, dans la même configuration d’équipe peau de chagrin, que contre Angers le 23 avril dernier et qui avait tant fait vibrer le nombreux public des Montboucons. Mais nenni !
La performance, ou plutôt l’exploit réalisé dix jours plus tôt, Gerald Guerrier et sa troupe n’ont pu les reproduire.
Pourtant le premier quart-temps avait donné quelques espoirs. 32-32, après dix minutes. Mais la suite fut moins rose.
Toulouse qui entendait bien ne pas gâcher de cartouches dans le but de se qualifier pour les play-off d’accession en Pro B, a joué à fond ce match montrant des qualités collectives et individuelles que nombre d’équipes n’ont pas affiché face au BesAC.
Jeu rapide, balle qui voyage vite de main en main, jeu bien en place, consignes respectées, assurément Toulouse, c’est du solide, du très solide.
Très rapidement ensuite dans cette rencontre, le BesAC n’a pu suivre le rythme et s’est fait progressivement décrocher : 63-45 à la mi-temps.
Par la suite, le BesAC a tout tenté pour enrayer le belle mécanique du Sud-ouest, navigant longtemps autour des 14 points de retard (75-64, 30e).
Mais, sans rotation, étouffée par ce que proposait son rival du soir, la petite troupe bisontine a fini par lâcher et, au bout du temps règlementaire, se faire copieusement distancer par des Toulousains avides de points (105-70), après un dernier quart-temps de totale galère (30-9).
Seule satisfaction, le BesAC, ou ce qu’il en restait, s’est battu, a même remporté le 3e quart-temps et a fait montre une nouvelle fois d’un état d’esprit combattant. Malheureusement en vain.
Dommage pour cette dernière sortie à domicile de la saison. Mais le public, conscient des circonstances de jeu, ne lui en a pas voulu qui a salué la sortie du BesAC avec beaucoup chaleur. Un public qui retiendra l’essentiel de cette saison 2018-2019 : le maintien. C’était l’objectif de ce premier exercice de l’histoire du club en N1 et il a été atteint avec quantité de moments très forts comme jamais encore le club de la capitale comtoise n’en avait fait vivre à son environnement.
Il faut donc oublier ce chemin de croix contre Toulouse et ne penser qu’aux aspects positifs depuis septembre dernier.
Attention, la saison n’est pas terminée : le BesAC la bouclera dimanche prochain (15h) à Vitré. Malheureusement encore dans la même configuration d’équipe...

Allez BesAC !

Phase 2 : les résultats du 3 mai et le classement
http://resultats.ffbb.com/championnat/b5e6211e9aad.html?r=200000002767966&d=200000002839924&p=17

 

 

réalisé par les infos du sport