Senior A - Nationale 1 - Rueil trop fort pour le BesAC

le 03/11/2019 - lu 493 fois

Crédit photo : Pauline Glatigny - Photoféeries

Nationale 1 - Journée 8

À Besançon, Rueil bat BesAC 102-69

Les quart-temps : 23-19, 26-21, 31-19, 22-10

Les marqueurs 

BesAC : Vorotnikovas 20, Lopez 13, Leria 11, Maraux 9, Prost 7, Dos Santos 6, Lobela 3, Méïté, Mareschal, Faure 

Rueil : Ricard 18, Kovanusic 18, Doumbe 17, Thondique 14, Racine 11, Fandelet 7, Schott 6, Burrell 3, Serreuille 2

 

On savait que ce match de la 8 ème journée de Nationale 1 serait très difficile pour le BesAC face à une formation de Rueil supérieurement armée et qui vise tout simplement un retour rapide en Pro B. Et les prévisions n'ont jamais été démenties.

Rueil était tout simplement plus fort que le BesAC, trop fort ! Et si le large score aurait sans doute pu être quelque peu réduit et la pilule sensiblement adoucie, le résultat ne souffre aucune contestation. Jusqu'à la mi-temps, le BesAC, relativement en bon ordre de marche collectivement, avait réussi à limiter les dégâts et était rentré aux vestiaires sous la la barre des 10 points (40-49).

Mais le déluge de pluie qui sévissait à l'extérieur des Montboucons, allait aussi pénétrer l'intérieur du gymnase et c'est une véritable grêle qui s'est dès lors abattue sur le BesAC lors d'un troisième quart-temps prolifique pour Reuil et malheureusement rédhibitoire pour le BesAC (59-80, 30e). La suite n'était qu'un long cauchemar pour les hommes de Nicolas Faure, impuissants face aux vagues successives, rapides et efficaces des talentueux banlieusards parisiens qui infligeaient une lourde défaite à leur adversaires bisontins (69-102).

Quelques chiffres sont éloquents : Rueil s'est offert la bagatelle de 15 paniers à 3 pts, soient 45 pts à 53 % de réussite quand le BesAC n'en réussissait que 4 à 26 %. Les coéquipiers de Thomas Prost ont aussi perdu 21 balles qui ont directement couté 29 pts. A noter encore que Rueil a été appelé à tirer 22 lancers à 68 % quand le BesAC n'en a tiré que 10 à 50 %. Dans ce revers, il faut malgré tout mettre en exergue le combat qu'a livré, face au puissant Kovanusic, Henrikas Vorotnikovas, meilleur marqueur du match (20 pts). A citer aussi Jonathan Leria et Eliot Maraux qui ont essayé d'énergiser le combat bisontin.

Il va vite falloir digérer cette soirée de samedi, car trois matches hyper importants attendent le BesAC. Trois matches qu'idéalement il faudrait gagner pour ne pas sombrer au classement. Ces trois matches sont le court déplacement à Mulhouse dès vendredi soir 8 novembre, l'accueil de Kaysersberg le mardi 12 novembre aux Montboucons et le déplacement au Centre Fédéral à Paris le 16 novembre.

Un triptyque à absolument ne pas rater !

Allez BesAC !

réalisé par les infos du sport