Senior A - Nationale 1 - Coupe contre Reims-Chalons (Pro A) : jouera, jouera pas ?

le 09/11/2020 - lu 372 fois

Coupe contre Reims-Chalons (Pro A) : jouera, jouera pas ?

On s'en souvient : le BesAC s'est qualifié le mercredi 23  septembre dernier en Avignon pour le deuxième tour de Coupe de France (77-70).
Depuis, beaucoup d'eau a coulé sous les ponts. Des évènements majeurs dus aux cas de Covid-19 qui ont touché de plein fouet l'effectif de Nationale 1 du BesAC, puis le confinement pour raisons sanitaires et consécutif à la 2e vague de la pandémie. De quoi considérablement perturber cette saison 2020-2021 de basket.
On le sait, en championnat, le BesAC n'a pu honorer ses rendez-vous contre Caen, Le Havre, le Centre Fédéral, Chartres, Mulhouse, Pont de Cheruy et Kayserberg. Autant de matches reportés.
Le BesAC, en championnat, n'a pu jusqu'alors disputer qu'un seul match, le 24 octobre dernier à Boulogne/mer (défaite 76-58).
Puis, est survenue la décision de la FFBB de suspendre le championnat jusqu'au 1er décembre inclus, avec une suite qui reste totalement à définir.
Voilà pour le championnat de N1.
Concernant la Coupe de France, le BesAC devait affronter Mulhouse en Alsace. Mais, au regard des circonstances, aucune date n'avait pu tre trouvée entre les deux clubs.
Et voilà que Mulhouse a pris l'option de déclarer forfait, avec une explication majeure donnée dans une interview au journal L'Alsace par son président, Antoine Linarès : "La FFBB a décidé d'interrompre le championnat de N1 pendant toute la durée du confinement, mais programme dans le même temps, des matches de Coupe de France. Ce n'est pas cohérent ".
La FFBB a donc pris en compte le forfait mulhousien et, dans la foulée, a qualifié le BesAC pour le 3e tour.
Un 3e tour qui offre au club bisontin la possibilité d'affronter - à huis clos - le mardi 17 novembre 18h ou le mercredi 18 novembre 20h, une équipe de Jeep Elite - Pro A, en l'occurrence Reims-Chalons, match programmé dans la Cité des Sacres.
Affronter une équipe de Pro A en compétition officielle, voilà qui n'est encore jamais arrivé dans l'histoire du club.
Vous vous en doutez, Glenn Duro et ses coéquipiers qui étaient en sortie d'entrainement quand ils ont appris l'information, ont accueilli avec enthousiasme cette qualification surprise.
Reste à savoir, si les instances du BesAC accepteront cette qualification ?
Dans ce contexte particulièrement bouleversé, une réflexion globale a été entamée par les dirigeants du BesAC derrière Philippe Tristram, le président. Réflexion dans laquelle tous les paramètres seront pris en compte.
Alors, accepter le match à Reims, ou ne pas l'accepter ?
Une réponse devrait vite tomber. On vous tiendra bien sûr informés.
 

Allez BesAC !

réalisé par les infos du sport