Senior A - Nationale 1 - Coupe de France : un monde d'écart !

le 18/11/2020 - lu 511 fois

Photo Champagne Basket

Crédit photo : Champagne Basket

A Reims, Champagne Basket (Pro A) bat BesAC (N1) 104-67

Les quarts-temps : 30-16, 18-12, 29-22, 28-17
Les marqueurs
Champagne Basket :
 Begarin 28 (4 X 3 pts), Gauzin 20 (4 X 3 pts), Ibekwe 12 (1 X 3 pts), Mbida 12 (1 X 3 pts), Adams 11 (3 X 3 pts), Volicka 10, Taylor 10, Le Roux 1
BesAC : Kozan 22 (4 X 3 pts), Hicks 11 (2 X 3 pts), Lavieille 11, Foucault 10, Knezevic 5 (1 X 3 pts), Vitale-Boiteux 4, Anderson 2, Duro 2, Labouize, Clot

Entre une équipe de Nationale 1 et une autre de Jeep Elite, il y a tout un monde. Un monde d'écart. On l'avait déjà constaté il y a quatre jours quand, au même stade de la Coupe de France (16es de finale), Le Mans s'était imposé contre Tours 110-54 (+ 46 pts). Dans ce contexte, on se demandait donc à quelle sauce allait se faire digérer le BesAC à Reims, autre équipe de Jeep Elite - Pro A qui fait valoir un budget 7 fois supérieur à celui du club bisontin.
Eh bien oui, le BesAC a perdu et s'est fait éliminer. Eh bien oui, le delta au scoring est important (104-67, + 37). Mais le BesAC, dans la salle rémoise, n'a pas perdu sans lutter et sans montrer du potentiel.
En manque de compétition et donc de repères, Glenn Duro et ses coéquipiers ont eu du mal à se mettre dans le rythme, face à l'intensité et à la vitesse imposées par les Champenois qui prenaient le large dès le 1er quart-temps (30-16).
Mais progressivement, derrière un Kozan des grands soirs, auteur d'un double-double (22 pts et 10 rebonds), le BesAC s'en est laissé de moins en moins conter : 18-12 au 2e quart, 29-22 au 3e.  Lors du 4e, avec un effectif plus limité, le BesAC qui, de plus a voulu faire plaisir à ses deux jeunes joueurs d'entrainement (Labouize et Clot), a laissé finalement Champagne Basket passer la barre des 100 pts. Nicolas Faure avait prévenu : il ne fallait pas rêve, la marche était trop haute.
Côté statistiques, on retiendra que le BesAC a gagné la bataille du rebond (42-35) et ce n'est pas rien ! En revanche, l'équipe doubienne a perdu trop de balles 21 (contre 9 à son adversaire) et, sous la pression défensive, s'est fait intercepter 13 ballons. Ce qui a conduit à 30 pts encaissés sur balles perdues et 22 sur contre-attaques. Sans compter l'adresse adverse derrière l'arc : 13 paniers primés
Côté champenois, on notera encore la prestation des deux joueurs passés par le BBCD, Begarin (28 pts et meilleur marqueur du match) et Ibekwe (12 pts).
A l'issue des débats, Nicolas Faure avait ce commentaire : " On a senti très fort notre manque de compétition et le manque de repères collectifs criards. Nous n'avons pas encore trouvé notre style. J'ai souvent vu des intentions tactiques trop approximatives  et ça ne pardonne pas contre une équipe de Jeep Elite ".
Des points positifs : " Déjà le retour à la compétition qu'on attendait depuis si longtemps et quelques séquences défensives intéressantes ".
Voilà donc le BesAC conscient de son niveau de préparation. Maintenant place championnat de Nationale 1, dès qu'il pourra recommencer. Décembre ? Janvier ? On devrait en savoir plus très vite.
Mais une chose est sûre, en N1, les différentes marches qui vont se présenter seront bien moins hautes que celle qui s'est présentée mardi soir à Reims.

Allez BesAC !

réalisé par les infos du sport